La presse française se réveille maintenant sur la médiocrité du PSG

cre@nove

Personne ne comprend tellement rien au football, que quand Paris gagne des matchs 1-0 ou 2-0 en proposant un spectable affligeant, la presse ne trouve rien à dire.

 

Pourtant, cela fait bien longtemps que j'ai dit, et écrit que :

 

- le niveau de jeu du PSG est médiocre

 

- aucun joueur offensif ne s'épanouit aux cotés d'IBra, à qui on accorde un statut nuisible à l'équipe, et qui est bien souvent faible, comme hier, sans même parler de sa mentalité incompatible avec un sport d'équipe.

 

- Laurent Blanc aussi sympathique soit il, est un entraineur pour le moins moyen, et en tout cas inadapté au Paris Saint Germain. Sa gestion de Zlatan et de tous les joueurs offensifs est médiocre voire nulle, et les paroles de Serge Aurier ne sont pas venues par hasard.

 

Mais, la presse aussi bien écrite que télévisuelle, se réveille d'un coup aujourd'hui, signe encore de l'extrème médiocrité de la société française qu'on retrouve évidemment dans le football.

 

La gestion du cas Benzema par le président de la Fédération française de football, qui, aussi bien par ses actes que par ses discous, relève de l'asile psychiatrique, est également catastrophique, et ce depuis le départ. ( voir sur le web ses premières déclarations en vidéo sur l'affaire Benzema, personne n'a relevé pourtant )

Il s'est attribué le droit de décider si un joueur est séléctionnable, alors que cela ne relève justement que du séléctionneur.

On comprend mieux, et je comprends mieux alors, le niveau de bêtise exceptionnel que l'on retrouve chez les moindres cadres techniques de la Fédération française de football.

Médiocrité ou nullité partout, à tous les niveaux, tous les étages.

Et ou on chasse le talent et la compétence, seuls moyens pour ces nuls crasseux de rester en poste.